Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 5 octobre 2011

L’Espace culturel des Jacobins : un investissement d’avenir et des emplois présents.

Un rappel : l’investissement des collectivités locales représente 80 % de l’investissement public total.

Aujourd’hui, le projet que nous avons toujours défendu sous les mandatures de Robert Jarry est entré dans sa phase constructive. Le terrassement est  tout aussi impressionnant que la paroi élevée à 20 mètres de hauteur.  De nombreux promeneurs s’arrêtent aux abords du chantier pour constater le gigantisme des travaux.


Entre 40 000 et 50 000 m3 de terres seront évacuées vers la Boulerie Jump située à Yvré L’évêque.

En terme d’emplois, 30 personnes travaillent actuellement sur le site et ce seront 250 personnes qui œuvreront à l’horizon mi-2012 pour livrer l’équipement.

Vivement l’ouverture de l’Espace culturel des Jacobins qui au-delà de sa vocation culturelle multi-usages (théâtre, cinéma, opéra, café littéraire, espace d’exposition, etc.) participera à la vaste reconfiguration urbaine du secteur des Jacobins avec le passage et la desserte de la seconde ligne de tram.

                                                                                                  

                                                                                                M. Berger et JC Boulard: signature du Permis de construire
      

Avec le Carré Plantagenêt et le théâtre Paul Scarron situés en face de l’Espace culturel, sera conféré au secteur des Jacobins, en plein cœur de ville une dimension culturelle forte.

jeudi 19 mai 2011

Manuscruts de Robespierre : suite et fin


Avait lieu hier la vente des manuscrits de Robespierre et le dénouement est plutôt heureux !

Grâce à la mobilisation des assocaition d'historiens et de passionnés de la Révolution, et des forces politiques de gauche, ces précieux documents témoins de notre histoire commune et collective resteront en France.

La Direction des Archives Nationales a fait savoir que l'Etat exercerait son droit de préemption "au prix du marteau", c'est-à-dire au niveau atteint par la dernière enchère, soit 980 000 euros.

Tout est bien qui finit bien...

"Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est pour le peuple le plus sacré et le plus indispensable des devoirs"
Robespierre

vendredi 10 décembre 2010

Chantier de l'Espace culturel : c'est parti !

La semaine dernière, nous assistions, Claude Picault, Yves Voisin, Anatole Compaoré et moi au lancement du chantier de l'Espace Culturel. Enfin, après des années de batailles avec R. Jarry puis aux côtés de JC Boulard, qui a eu le courage d'en faire un sujet de campagne en 2001, c'est la joie de constater, sur place, le lancement de ce projet culturel au coeur de notre ville. 


Dans quelques mois donc, nous aurons à disposition de notre agglomération un espace dédié à la culture sous toute ses formes avec un théâtre, d'une capacité de 832 places, pouvant accueillir spectacles vivants, art lyrique, concerts, danse et création, avec une salle de répétition.
L'Espace culturel comprendra également un espace cinéma avec 11 salles, comprenant un café littéraire et une galerie d'exposition, mais encore des salles d'expositions et d'animation, et un parvis central formant une galerie traversière entre la place et le quinconce des Jacobins.
Les caractéristiques techniques de l'Espace culturel permettront donc l'accueil de compagnies de théâtre, de danse et de musique, nationales et internationales, qui ne pouvaient techniquement pas être accueillies au Mans avant la réalisation de ce projet.


Au-delà de l'équipement dont la vocation est d'être populaire de part les diverses offres culturelles qu'il apportera, l'Espace culturel s'inscrit également dans un projet de reconfiguration urbaine du secteur des Jacobins qui, avec la création de la deuxième ligne de tram et la transformation de l'actuelle Place des Jacobins en une esplanade, retrouvera sa dimension de place publique piétonnière à laquelle seront connectés les divers moyens de transports individuels et/ou en commun.