DSCN6168_cr.jpg
Vendredi soir, nous avons parrainé deux nouveaux enfants "sans papiers" menacés d'expulsion avec leurs mamans seules et leur petit frère. Les mamans, l'une yéménite et l'autre arménienne, ont été victimes de violences et pourtant elles font l'objet d'une obligation de quitter le territoire français. Nous sommes très loin avec ces deux femmes des propos de campagne du Président, qui à la place de la France Terre d'Asile leur inflige une sorte de double peine. Pour ce qui nous concerne , nous poursuivrons à prendre sous notre aile les enfants scolarisés dans nos écoles et nous protégerons avec RESF Schérazade et Gahyana.