Après l'annonce par la direction de la SNCF de fermer d'ici 2013 les ateliers de maintenance du Mans, l'intersyndicale a été accueillie par notre Conseil Municipal avant de débattre de l'adoption d'une résolution.

Dans le débat, Claude a pris la parole au nom des élus progressistes pour rappeler à quel point il est contradictoire de s'attaquer à la retraite des cheminots et quelques mois plus tard supprimer des emplois. Il a par ailleurs insisté sur le fait que l'actuel Président de la SNCF revenait sur les engagements de Louis Gallois qui, de passage au Mans, avait dit que les ateliers avaient été sauvés par les cheminots eux-mêmes en rendant l'outil viable face aux autres sites. Ensuite, il a attiré l'attention des élus sur le fait que la SNCF, et par la même l'Etat, avait depuis quelques temps une forte propension à maltraiter le Mans. "Le contournement, les ateliers ça suffit !" a lancé notre camarade. Enfin, il a demandé que la Région soit partie prenante de ce dossier, puisqu'elle est compétente en matière de transport ferroviaire car le traffic va augmenter tant au niveau régional qu' au niveau péri-urbain et nous aurons besoin de nouvelles infrastructures de maintenance du matériel. Claude a terminé son propos en soulignant qu'ouvrier de l'automobile, il n'oubliait pas que "Le Mans ça commence avec le train" et qu'habitant la Cité des Pins, il sait bien que le coeur de la ville bat aussi au Maroc.

La résolution a été adoptée à l'unanimité.

conseil_28-11-08065_Atelier_SNCF.jpg
intervention_conseil_municipal.doc