Un nouvel ensemble résidentiel à Coëffort: une opération Haute Performance Energétique

Hier, Maryse Berger, première adjointe, déléguée à l'urbanisme, s'est rendue sur le site de Coëffort, qui jouxte le Lycée Washington, en plein centre-ville, pour apprécier la qualité d'un nouvel ensemble résidentiel dont la livraison est prévue pour janvier 2010.
La résidence est constituée de 29 logements collectifs, de 7 logements intermédiaires et d'un logement individuel. L'ensemble représente une surface habitable de 2500m² et est certifié HPE (Haute Performance Energétique).
La qualité de HPE est attribuée lorsque les constructions répondent à un cahier des charges très précis sur l'acoustique extérieure, l'acoustique intérieure, la qualité de la plomberie, et la durabilité de l'enveloppe. Il faut également des niveaux de consommations d'énergie inférieurs de 10 % à ce qu'exige la réglementation.
80 % des financements ont été supportés par Le Mans Habitat et le reste avec le concours de Le Mans Métropole et de l'ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine).
Sorti de terre, cet ensemble résidentiel est une traduction concrète de l'engagement pris par notre municipalité en faveur du développement d'un urbanisme durable.

Lancement de la filière maintenance éolienne.

Au même moment, Patrice Perdereau, délégué à l'Enseignement Supérieur et à la Recherche, assistait au lancement de la filière de maintenance industrielle des parcs éoliens du Grand-Ouest. Le Grenelle 2 de l’Environnement ayant fixé des objectifs pour 2020, le  parc éolien devra être triplé et pourra représenter jusqu'à 60 000 emplois  de techniciens de maintenance. Le Mans étant situé au coeur de la zone éolienne la plus importante de France, à équidistance des parcs existant ainsi que de ceux en projet, il était tout à fait pertinent d'y  créer cette nouvelle filière industrielle adossée à un réseau d'entreprises mécaniques et au secteur de recherche en acoustique de l'Université du Maine avec la collaboration du CTTM. Il faut par ailleurs noter que le pôle de Formation (ouvert aux titulaires d’un bac pro Maintenance ou Electricité, d’un BTS Maintenance ou Environnement) sera installé au Lycée Claude Chappe d'Arnage  et que la formation continue a été imaginée par le Pole Emploi et le Greta sarthois. Bravo au secteur public de l'enseignement et de l'emploi.

La situation du Mans ne légitimerait elle pas que des Ateliers de maintenance du matériel ferroviaire pour le Grand-Ouest soient maintenus ?