Nous en parlions la semaine passée et cela se confirme. Il semble bien que les potions infligées depuis plusieurs années font leurs dégats chez les agents hospitaliers. Dans cet article, il est question de l'Hôpital du Mans, mais il y a quelques jours le journal Libération tirait une vraie sonnette d'alarme à propos des établissements de l'Assistance Publique de Paris. Une vague d'épuisement, de découragement serait à l'origine d'un syndrome suicidaire semblable à celui qui a endeuillé les personnels de France-Télécom. La puissance publique ne parait pas réagir, occupée qu'elle est dans sa fuite en avant libérale.
Au Mans, grâce à l'intervention des élus manceaux du CA et du Maire, un groupe de travail va voir le jour sur ce sujet. Par ailleurs, il est certainement temps de revoir complètement les politiques de santé publique et leurs sources de financement sous peine de voir exploser un système de protection sociale qui, en pleine crise, a su jouer son rôle d'amortisseur et fait de la France un modèle pour beaucoup de pays et notamment aux USA. A suivre...