Personnellement, je voudrais revenir sur 2 points :

D’abord, l’espace culturel parce que c’est quand même l’un des projets phares de notre mandat, si ce n’est le projet phare de notre mandat. Or, pour faire des économies, ce que nous propose l’opposition, et je dois dire avec beaucoup de constance, c’est de supprimer cet investissement.

Alors, je dois dire que les raisons de la suppression de cet investissement ont été modifiées depuis quelques années. Ce ne sont plus tout à fait les mêmes. Aujourd’hui, l’UMP s’émeut du fait que nous fassions un cadeau à l’entreprise privée ! Je trouve ça moi-même extrêmement émouvant de leur part parce que dans ce domaine, je crois, comme l’a souligné G. Guibert, que les cadeaux aux entreprises ne sont pas uniques.

L’UMP nationale, en la personne de son Président, a, me semble-t-il, fait des cadeaux qui se compte par milliards (6 Mds) à de nombreuses entreprises et même à toutes les entreprises françaises.

Comme l’a dit G. Guibert, on pouvait souhaiter la réforme de la TP (Taxe Professionnelle). Moi personnellement, je ne la souhaitais pas trop dans le sens où elle a été faite, c’est une évidence !

Et je voudrais dire que cette réforme a aussi une autre implication qui pour le coup n’a pas été soulignée pour l’instant. Il faut prévoir l’avenir. Or nous savons très bien que ces recettes qui diminuent au niveau de la TP, selon le principe de la fiscalité bien connu des vases communicants, vont être affectées ailleurs.

Je vous assure que le débat n’est pas technique, et ne vous imaginez pas que les gens ne comprendront pas ! Ils ont parfaitement compris que les cadeaux faits aux entreprises, ça allait surtout donner comme conséquence une augmentation de l’impôt sur les ménages !

Ne vous imaginez pas qu’ils trouvent le débat technique. C’est très bien compris !

La réforme de la TP a une autre implication et une implication importante en matière d’urbanisme parce qu’aujourd’hui, comme la TP a totalement perdu son dynamisme territorial, plus aucune commune ne va se battre pour avoir des entreprises. En revanche, toutes les communes vont se battre pour du logement et des lotissements qui auront pour conséquence un étalement urbain inéluctable.

L’étalement urbain, que le Gouvernement à travers ses divers Grenelles stigmatise dans le discours, va nécessairement s’accentuer. Je crois donc qu’en matière de développement durable, la suppression de la TP va avoir des effets que nous n’avons pas encore mesurés.

Je pense franchement que le débat sur la TP est un débat essentiel ce soir parce que nous sommes entrain de parler de l’avenir et pas seulement de 2010.

Alors quand M. Pigeau parle de matraquage fiscal, je crois qu’il emploie un terme très juste. Il y a eu et il y a toujours de la part du Gouvernement un matraquage fiscal en ce qui concerne malheureusement cette suppression de la TP.

Deuxième chose : la limitation de nos services en supprimant bien évidemment des emplois. Je crois que le gouvernement nous pousse à cela parce qu’il voudrait que nous rentrions dans le cadre de la suppression d’un fonctionnaire sur deux. Ce que nous ne ferons pas car nous avons parfaitement conscience que le service à la population, c’est que qui fait que nous sommes ici.