Très heureux d'être passé hier au rassemblement des personnels de la Petite Enfance organisé à l'initiative du Collectif "Pas de bébés à la consigne". Avec ce mouvement social qui se dessine et s'affirme, nous( les élus) ne serons plus seuls à protester et tenter de faire échec aux politiques que ce Gouvernement impose aux CAF lors des Conventions d' Objectifs et de Gestion. Leur objectif est assez simple, passer d'une politique d'accueil, éducative et préventive à une politique de garde d'enfants forcément moins côuteuse. Enfin, faire basculer ce secteur dans le domaine marchand. 



Ce jour j'étais à Brest pour la réunion du Réseau Pte Enfance des Gdes Villes de l'Ouest où, en compagnie de la médecin et anthropologue Marie-Laure Cadart, nous avons pu entre collègues prolonger notre réflexion sur les Réformes en cours. Nos craintes rejoignent bien sûr celles des professionnels. J'ai attiré l'attention de mes collègues sur la Directive européenne Services, rédigée en grande partie par une députée allemande du PSE, qui, si elle rentre telle quelle dans le droit français, fera passer notre secteur dans le champ de la concurrence. Dans ce contexte l'affaire du Décret Morano prend une toute autre tournure, car il va permettre au secteur lucratif d'être moins cher et de l'emporter beaucoup plus souvent si les collectivités ont l'obligation de procéder par Délégation de Service Public. En fait, Directive européenne et Décret Morano sont des outils scélérats qui vont destabiliser un secteur que beaucoup nous envient. Le très récent rapport Innocenti de l'UNICEF distingait  encore notre système parmi les 27 pays de l'OCDE. Ah, l'univers de la concurrence libre et non fausée, il faudra bien un jour s'en débarrasser sans quoi bien des politiques progressistes ne seront pas possibles.

Voir en pièce jointe les chansons du défilé.