Le 29 mars, le Président du Conseil Général, Roland du Luart, annonçait le gel, pour 5 ans, de tout projet de fermeture de collège dans le département.



Cette décision montre à quel point les combats, lorsqu’ils sont menés collectivement (élus locaux, personnels du Ronceray, parents d’élèves, habitants du quartier), portent leurs fruits. Au regard des effectifs constants du collège classé « Ambition réussite », des bons résultats des élèves et de la qualité des équipes pédagogiques, la décision de fermer Le Ronceray était difficile à justifier.

J’ai pu constater par moi-même les ambitions que nourrissent les élèves et l’attachement des parents d’élèves et des habitants du quartier au collège.



Oter un établissement aussi structurant que Le Ronceray aurait été malvenu et aurait constitué un frein aux politiques de développement du quartier (urbaines, culturelles et sociales) que la majorité municipale mène depuis plusieurs mandats.

 

Avec le groupe des élus Progressistes - Parti de Gauche, nous nous attachons à défendre les intérêts des personnes qui s’emploient, sur le terrain, à améliorer la situation de nos concitoyens en difficulté.


Maryse BERGER
Première adjointe au Maire
Membre du Conseil d'Administration du collège Le Ronceray