C'était aujourd'hui l'assemblée générale annuelle de l'association l'Arbre. La salle de réunion de la rue de Pologne, aux Sablons, était petite mais pleine à craquer de militants bénévoles. Par la fenêtre en face de moi, derrière la table de présidence, un superbe ciel bleu aguichait notre attention et, pourtant, l'assistance est demeurée très attentive pendant deux heures. Les actions menées tout au long de l'année par l'assocations et les personnes présentes étaient plus fortes. J'avoue que souvent à ces moments, et c'était le cas cette après-midi, je pense à la petite réflexion d'Engels, dans un article sur B.Bauer et le christianisme primitif, citant E. Renan pour l'aider à dresser le portrait type des premiers chrétiens insurgés contre l'esclavage et bravant le pouvoir impérial: "Si vous voulez vous faire une idée des premières communautés chrétiennes, regardez une section de l'Association internationale des travailleurs".   


Alors bien sûr, je n'étais cette après-midi ni avec les premiers ni avec les seconds mais c'est certain avec des militants convaincus et infatigables de l'action sociale et de l'éducation populaire. Un petit groupe certes mais qui, sur ces quelques rues du secteur est des Sablons, fait un sacré boulot, très discret en direction de mamans seules très souvent étrangères venant de plus en plus de pays en guerre. En ces moments de crise, en plus de l'aide aux personnes prodiguée, ces associations constituent un filet humain qui fait tenir notre société. C'est à ce petit souffle humain qui traverse les époques que je voulais rendre hommage.Vous pourrez en savoir plus en allant les voir.