Ces deux derniers jours j'ai pu me rendre à trois moments organisés par les agents du Service Enfance, trois temps qui traduisent assez bien ce qu'un service public peut faire s'il ne s'en tient pas seulement à une mission singulière ou unique. Car c'est un peu à cela que l'on souhaiterait aujourd'hui le réduire pour mieux oublier que derrière un service public il y aussi, au-delà de son utilité immédiate, un projet de société et de vivre ensemble.

Le livre tactile

Mardi soir à la Médiathèque de l'Espal, les assistantes maternelles et les puéricultrices de la Crèche de Maillets ont invité les parents des enfants les plus grands( 18 mois à 3 ans) à découvrir le petit livre tactile que chacun a fabriqué avec l'aide d'une artiste, Pascale Etchecopar. Certains diraient: "ce n'est pas le coeur du métier, l'essentiel c'est d'accueillir et de permettre aux parents d'avoir une activité salariée". Eh bien non, les crèches doivent pouvoir aller un peu au-delà et participer à l'éveil et au développement des petits.


Ce petit livre est en tous cas une très belle réussite qui est aussi devenu un beau souvenir que les familles vont conserver précieusement.

Les Mayas aux Etangs-Chauds.


Le thème du village de cette année, en articulation avec la 25ème Heure du Livre, n'était pas simple à aborder. Interrogé il y a quelques semaines j'avais donné quelques pistes et insisté pour qu'on le traite, car les Mayas c'est un sujet qui fait rêver. Notre équipe projet a très bien réussi son coup. La classe de La Madeleine que nous avons suivie ce jour avec le Maire était attentive et captivée. Le travail réalisé préalablement en classe par les enseignants portait tous ses fruits et les élèves plongeaient dans l'atelier qui égrenait de façon très interactive, sur le mode de E=M6, ce qu'il faut savoir des mayas. On enchainait avec un petit spectacle et un jeu de plein air reprenant quelques points vus plutôt sur le mode cette fois de l'humour et de la course.


Un très chouette moment de coéducation entre l'école et les centres de loisirs. Bravo à nos équipes d'animation.

Jeux à Léonard de Vinci.

Cela faisait longtemps que je m'étais rendu à la " Maison de Retraite" du Centre Hospitalier. Lorsque le projet de rencontres intergénérationnelles m'avait été présenté, j'avais émis un avis réservé. Puis l'équipe d'animation de Centre de Loisirs de la Chasse-Royale y tenant tellement, j'avais dit OK. Eh bien , je m'étais trompé et j'en suis heureux car le moment de jeu auquel j'ai assisté était un vrai moment de partage. Ce sont des temps très délicats à construire et à vivre. Ici, papis et mamies n'ont pas été considérés comme des stocks de mémoires à transmettre à des enfants mais les deux générations ont été rassemblées autour de jeux ce mercredi, puis la précédente fois autour de chansons. La rencontre s'est faite grâce à des activités toutes simples qui ont permis de rompre quelques instants l'isolement des ainés et mis les plus jeunes en face de séniors qu'ils ne voient plus ou peu alors qu'ils sont de plus en plus nombreux.


un cadre de santé présent me disait qu'un monsieur très taciturne était, une précédente fois,reparti avec une photo d'un petit qu'il avait mise dans sa chambre. Et pendant plusieurs jours, alors qu'ordinairement les infirmières rentraient et sortaient de sa chambre sans qu'il ne dise un mot, il montrait "le gamin", en parlait et demandait quand il le reverrait. Je m'arrête là et je tire aussi mon chapeau à l'équipe de visiteurs bénévoles qui ont donné un super coup de main aux animateurs. A poursuivre.