Cliquez sur l'image ci-dessous pour lire le communiqué de presse de Patrice Perdereau paru dans le Maine-Libre d'aujourd'hui.