Avec la reprise des visites de quartier, voici revenu le temps des soucis de stationnement. Pourtant, ici le quartier est calme et sympa.,mais c'est l'usine Drouault qui gêne. On apprend aussi que le bus de la ligne 26 est souvent à vide. Plus loin ce sont les candélabres boules qui sont montrés du doigt à juste titre puis on enchaîne sur les rodéos sur le parking des Ardrières. L'occasion pour le maire d'entonner un couplet bien rôdé sur les incivilités qui coûtent tant au contribuables. La petite troupe de cheveux blancs opine du chef.





Puis un moment magique en traversant le petit parc des Ardriers, une  vue sur l'éolienne Bollée de la rue de Beaugé, au milieu d'une belle propriété.


Et, retour sur le bitume pour nous entendre exposés des problèmes très individuels qui, à quelques jours du second rendez-vous sur les retraites ,me désolent un peu.
Pendant la réunion qui suit la visite  est abordé la question de la rétrocession des espaces verts de Beauregard. Pas simple, mais c'est assez juste qu'une participation des riverains soit demandée. Enfin, pour conclure, une petite réagit sainement et me fait rire, lorsque le maire en rajoute une petite louche sur la civilité qui enchante la salle, en glissant avec bon sens: "qu'est-ce qu'on s'ennuierait aussi!"