Après l'amalgame de Dominique Le Mener mercredi après-midi à l'Assemblée, cherchant insidieusement à lier mouvement social sur les retraites et incendie du collège Val d'Huisne, c'est Fabienne Labrette-Ménager , la multi-cumularde de la Sarthe (conseillère municipale de Fresnay-sur-Sarthe, conseillère générale du canton de Fresnay-sur-Sarthe, vice-présidente de la commission des affaires économiques du Conseil Général, députée de la 1ère circonscription), qui s'est distinguée dans l'hémicycle sur le même thème allant même jusqu'à parler d'un barrage constitué de barrières et de containers à ordures qui aurait empêché la progression des pompiers lors de l'incendie du collège.

Après l'amalgame, voilà maintenant le mensonge!


Notre député UMP cumularde, non contente de sa saillie, a poussé sa morgue jusqu'à déposer une proposition de loi voulant à engager la responsabilité civile des auteurs de blocus lors de mouvements sociaux.

Ah! Cette une vielle et tenace lubie de la droite réac que de vouloir à tout prix criminaliser l'action syndicale et revendicative. On connait bien leur hargne en Sarthe. Les renault ont été naguère la cible de leurs attaques et de leur venin puis les faucheurs et enfin les plaisantins, comme notre camarade Hervé Eon pour son célèbre « Casse toi pov' ».


Le Front National n'y avait pas pensé ! Eh bien, Labrett'immonde  le fera!