proces-louis-xvi

Le procès de Louis Capet, anciennement Louis XVI, s'ouvre. Ce dernier est présenté devant ses juges : les membres de la Convention. Il est emprisonné au Temple depuis les journées des Tuileries d'août 1792. En novembre 1792, sa correspondance secrète avec Mirabeau est mise au jour et confirme qu'il complotait avec le duc de Brunswick.

Le 3 décembre 1792, Robespierre déclare à la Convention : « Vous n'avez point une sentence à rendre pour ou contre un homme, mais une mesure de salut public à prendre... Louis doit mourir, parce qu'il faut que la Patrie vive... »

Le décret de mise en accusation de Louis XVI, rédigé par le député Robert Lindet et lu le 11 décembre, commence ainsi : « Louis, le peuple français vous accuse d'avoir commis une multitude de crimes pour établir votre tyrannie en détruisant sa liberté ». Trente-trois articles incriminent Louis :

-d'avoir joué double jeu face aux assemblées : « Vous avez, le 20 juin 1789, attenté à la souveraineté du peuple, en suspendant les assemblées du peuple (...) Vous avez permis que, dans les orgies faites sous vos yeux, la cocarde nationale fût foulée aux pieds, la cocarde blanche arborée, et la nation blasphémée (...) Vous avez voulu, par des sommes considérables, suborner plusieurs membres des Assemblées constituante et législative ».

-d'avoir été responsable de plusieurs massacres : « Vous avez fait marcher une armée contre les citoyens de Paris ; vos satellites ont fait couler leur sang, et vous n'avez éloigné cette armée que lorsque la prise de la Bastille et l'insurrection générale vous ont appris que le peuple était victorieux (...)  Le 17 juillet, le sang des citoyens fut versé au Champ-de-Mars ; une lettre de votre main prouve qu'il existait une coalition criminelle entre vous et Lafayette. »

-d'avoir tenté de s'enfuir à l'étranger en juin 1791 (fuite à Varennes)

-d'avoir comploté avec les puissances étrangères. « Vous avez chargé vos agents diplomatiques de favoriser la coalition des puissances étrangères et de vos frères contre la France. »

L'acte énonciatif des crimes de Louis finit ainsi : « Vous avez fait couler le sang des Français. » Louis XVI sera exécuté le 21 septembre 1793, après trois votes, dont un qui dura 36 heures.