Le gouvernement vient de freiner des quatre fers le développement des projets d’énergie solaire. Certes, on pouvait formuler quelques critiques, car un capitalisme » vert, une spéculation très lucrative sur la revente d’électricité à EDF se développait au plus grand profit de certains, mais sur le dos des contribuables-consommateurs.

Mais mettre en « coma artificiel » toute une filière écologique et industrielle en cours de construction, et s’asseoir ainsi sur les objectifs du « Grenelle » de l’environnement, n’est ni cohérent, ni porteur d’avenir, d’autant que quelques milliers d’emplois très récemment créés se trouvent menacés. En cette période de crise, c’est presque de la provocation…ou de l’incompétence.

L’éolien n’est pas en reste : La plupart des projets sont bloqués. L’UMP utilise toutes les procédures existantes, et en imagine même de nouvelles pour retarder ou annuler des projets déjà bien avancés. Ainsi, dans notre département, les élus UMP du Conseil Général, lors de la réunion de la commission départementale des sites et paysages ont voté contre l’installation d’éoliennes à St Longis, dans le canton de Mamers, malgré un avis favorable de la Préfecture et une consultation citoyenne positive organisée par le Maire Parti de Gauche.

Décidément, il y a loin des discours à la réalité.

 

Yves VOISIN

Conseiller municipal du Mans