La récente décision de l’Inspecteur d’Académie de ne pas remplacer le poste vacant de proviseur du collège Le Ronceray pour argumenter un regroupement des collèges Les Sources - le Ronceray et Anne Franck sous une direction unique, constitue une nouvelle offensive contre les services publics de l’éducation dans les quartiers populaires.

Cette décision inadmissible a suscité un vif émoi tant chez les professeurs que les parents d’élèves qui n’ont pas manqué de le rappeler - et c’est bien légitime - la semaine dernière devant l’inspection Académique.


Un an seulement après la menace de fermeture qui a pesé sur le collège le Ronceray de part le remodelage de la carte scolaire, l’Inspecteur d’Académie revient à la charge mais de manière plus ou moins déguisée cette fois-ci.

Car il ne faut pas être dupe, avec le regroupement des 3 collèges sous une seule direction, c’est bien la fermeture du Ronceray qui est envisagée à terme.

Fortement mobilisée lors de la première tentative de fermeture du collège en 2010, Maryse Berger, pour les élus Progressistes-Parti de Gauche, a alerté les conseillers municipaux, lors du Conseil de ce jeudi 28 avril, des méfaits d’une telle décision, et a proposé à l’assemblée un vœu demandant qu’un proviseur soit affecté à temps plein dans chaque collège, et ce dès la rentrée 2011.