Après avoir accueilli en décembre dernier le concours national d’affiches sur les Droits de l’Enfant, la maison de quartier Pierre Guédou recevait quelques centres de loisirs maternelles et primaires autour d’animations très ludiques autour de la même thématique.

Cette journée très sympathique a été montée entre nos animateurs, les Franças puis avec le réseau associatif local comme les Bastringos pour les supports d’exposition. Une réussite qui m’a réjouit dès mon arrivée sur le parvis.

En revanche, l’arrivée de la correspondante territoriale de la Défenseure des Enfants qui revenait de Paris a jeté une ombre sur la manifestation. Elle nous annonçait la fin de la Défenseure des Enfants puisque celle-ci tenait le matin même sa dernière conférence de presse pour présenter son ultime bilan annuel.

Un bilan qui illustre assez bien ce que nos ressentons : une fragilisation économique des familles qui retentit sur les enfants.