Avait lieu hier la vente des manuscrits de Robespierre et le dénouement est plutôt heureux !

Grâce à la mobilisation des assocaition d'historiens et de passionnés de la Révolution, et des forces politiques de gauche, ces précieux documents témoins de notre histoire commune et collective resteront en France.

La Direction des Archives Nationales a fait savoir que l'Etat exercerait son droit de préemption "au prix du marteau", c'est-à-dire au niveau atteint par la dernière enchère, soit 980 000 euros.

Tout est bien qui finit bien...

"Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est pour le peuple le plus sacré et le plus indispensable des devoirs"
Robespierre