Cet été, la presse a commémoré les 50 ans de la construction du Mur de Berlin. Très bien, ce fut une horreur et en être débarrassé est un bonheur, mais rien, aucune ligne sur les murs qui continuent d’exister ici et là.



Rien sur le mur que le gouvernement israélien construit ! Aucune allusion à celui qui partage Chypre, sa capitale Nicosie et des familles en deux !
On aurait pu penser que la situation de crise économique et sociale que traversent les deux pays aurait attiré la sagacité de la presse sur la nature de la dette publique de la Grèce ou sur les causes de la crise sociale en Israël.

Non ! Rien sur le poids des dépenses militaires grecques, rien sur les dépenses militaires d’Israël pour sa défense et la priorité donnée à la colonisation.




Il a fallu chercher dans la presse qui fouille pour trouver quelques allusions et attendre le mouvement social israélien pour que le lien soit fait entre le démantèlement de l’Etat Providence et la politique de la colonisation qui se déploie à l’abri d’un mur.