L’école Jean Mermoz a vécu une rentrée scolaire animée dont beaucoup se souviendront. Il est très regrettable que parents, élus et enseignants aient du pendant deux semaines se battre ainsi. Mais le résultat montre que les parents ont eu raison de réagir afin qu'on ne touche pas à l'avenir de leurs gosses. Mais, revenons un peu sur cette lutte exemplaire:

 

C'est deux jours après la rentrée des classes, que l’Inspecteur d’Académie, annonçant la suppression d’une classe pour un effectif d’élèves inférieur de quelques unités au seuil de fermeture, a mis le feu aux poudres. Car entre les vacances et la rentrée, la détermination des parents s'est renforcée sachant qu'un enseignant était sur la sellette. Et en septembre alors même que les enfants et leurs enseignants avaient fait leur rentrée, la décision est devenue insupportable à juste titre..

 

C'est donc l’ensemble de la communauté scolaire qui s’est alors mobilisée pour défendre l’école Mermoz. Les parents d’élèves ont fait classe à la place de l’enseignant enlevé, puis ont occupé, avec un grand sens des responsabilités, l’école jour et nuit. Nous sommes  venus (Yves Voisin et Patrice Perdereau) à ce moment apporter le soutien de la Municipalité et des élus du Parti de Gauche puis nous avons participé à la lutte des parents, faisant la classe sur le marché de la Cité des Pins ou les accompagnant chez l'Inspecteur d'Académie. Nous avons facilité les contacts avec les parents de Trangé eux aussi en butte à une suppression pour 2 élèves sous le seuil.

Sur place, nous avons mesuré que la détermination des parents était sans faille et je savais, en proposant une issue à L'Inspecteur d'Académie lors de l'ultime rencontre, que je pouvais compter et m'appuyer sur eux. L’inspecteur d’Académie a fini par céder. Il est clair que la détermination des parents, la solidarité des élus et les délégués syndicaux de la FSU a beaucoup peser dans la balance. Mais c'est eux qui ont obtenu le retour d’un neuvième enseignant dans l’école, s'appuyant sur une idée assez simple: Touchez pas à nos gosses, on lâchera rien! Je me souviendrai longtemps des visages inquiets des parents que nous avons quittés pour notre réunion à l'IA puis, la joie et la dignité dans les regards lorsque nous avons annoncé la victoire. Tous étaient présents ( Mermoz et Trangé...) autour du Maire de Guécélard lors de la manifestation du 27 Septembre. Belle leçon!

Manif. mermoz 17-19