Depuis le 1er janvier 2012, les matériaux extraits de la carrière de Voutré ne sont plus acheminés vers Montfort-le-Gesnois, Neuillé Pont Pierre et Saint Pierre des Corps, en trains, mais en camions. Quand il faut 250 trains pour acheminer les 410 00 tonnes produites annuellement, il faut 16 400 camions pour palier au train.
Cette décision est non seulement anti-écologique car elle renforce un mode de transport bien plus polluant que le train, mais elle représente aussi un problème de sécurité routière dans la mesure ou elle provoque l'intensification du trafic. 16 400 camions par an, cela représente 47 camions par jour en comptant les week-end.
Malgré les arrêtés pris par les Préfets de la Sarthe et de la Mayenne obligeant le bâchage des bennes, il existe un réel problème de sécurité et notamment dans les interactions avec les piétons et les domiciles avoisinants. Nous pensons notamment à la ville de Rouëssé-Vassé dont la route principale la traversant est empruntée par ces camions.
Pour le Front de Gauche, il est clair que la situation actuelle est l'exact opposé de sa manière de penser l'organisation du convoi des matières premières.
Dans le cadre de la Planification écologique qu'il propose, il privilégiera le ferroutage pour l'acheminement des produits, participant ainsi à l'amélioration de la sécurité routière ainsi qu'à la lutte contre la pollution carbone de la planète.

Pour dire NON aux camions OUI aux trains, signez, ci-dessous, la pétition mise en ligne par la CGT Cheminot de la Sarthe :

http://www.syndicat-cgt-cheminots-lemans.com/pages/petition-carrieres-de-voutre-6433694.html