La cérémonie de parrainage de 4 enfants tchétchènes, vendredi soir, a revêtu une dimension particulière vu le contexte national actuel. Beaucoup d'élus de la majorité municipale était d’ailleurs présents pour apporter leur soutien à l’acte symbolique, néanmoins fort, qu’est la cérémonie de parrainage de la Ville du Mans.

Patrice PERDEREAU, Chantal HERSEMEULE, François EDOM, Anatole COMPAORE et Claude PICAULT étaient présents pour le groupe des élus Progressistes - Parti de gauche.

Avant le parrainage, la cérémonie a commencé par le témoignage de la belle-sœur de Mme Bakhaiev sur les conditions de détention inhumaines dont sont victimes Mme Bakhaiev et ses 3 enfants, sans aides ni vêtements, et malades.

Rappelons que la famille Bakhaiev a été expulsée par la Préfecture de la Sarthe, en Pologne, selon des conditions qui contreviennent aux Droits européens et internationaux les plus élémentaires des enfants.

Malgré Dublin 2 (la demande d’asile est étudiée dans le pays par lequel l’étranger est entré en Europe), le Préfet dispose tout de même des pouvoirs lui permettant d’examiner la situation des enfants et des parents expulsés.

Dans un climat national délétère où un Ministre d’Etat de l’UMP a été condamné par la justice pour propos xénophobe, où certains membres du gouvernement stigmatisent des populations étrangères ciblées, et où un gouvernement s’engage dans « l’extrême-droitisation » de sa politique, il est primordial de se mobiliser afin de lutter contre cette stratégie reposant sur la haine de l’autre.

Dans notre ville, nous cessons de le répéter et l’affirmons avec encore plus de force : « à partir du moment où les enfants sont scolarisés dans nos écoles, ce sont nos enfants »

Et nous serons heureux de voir grandir les 4 enfants qui ont été parrainés par les élus vendredi soir.