Cet ensemble de plus de 14000 m2 comporte encore deux magnifiques ponts roulants en bois du 20ème siècle qui devraient être sauvés comme patrimoine industriel. Bien qu’admiratif de ce sauvetage, là n’est pas mon propos.
Jacky Emery et Nelly Heuzé de l’association « Patrimoine le Mans Ouest » avaient alerté les élus de notre ville de l’existence d’une plaque mémorielle fixée sur le mur d’un immeuble des  ateliers de ces anciennes entreprises. 

Propriété de Le Mans Métropole durant plusieurs années, l’ensemble a été ensuite vendu à la Foncière Lelièvre pour un projet immobilier, ce qui posait un problème d’accès à l’intérieur du site entièrement fermé.
Après obtention des autorisations nécessaires auprès de M. Lepissier du groupe Lelièvre, une visite avec Nelly Heuzé nous a permis de constater la réalité et la nécessité de sauvegarder cette plaque qui comporte les noms de trois anciens de la «Sico» morts pour la France : Edmond Deroq,  Division Leclerc ; Emile Chabanne,  Déporté à Buchenwald ; Pierre Pidault, Algérie.          
Au vu de son importance et des moyens à mettre en œuvre, nous avons fait appel à M. Neuville et ses équipes des ateliers du «SLAM» pour déposer cette plaque en marbre, le matin du 22 février dernier, dans d’excellentes conditions techniques, quelques semaines avant l’arrivée des pelleteuses.
Il restait à en assurer la conservation, c’est pourquoi elle fut remise immédiatement à M. Caffiéri, Délégué Départemental du Souvenir Français, chargé de la mettre en lieu sûr en attendant de la placer sur un lieu de mémoire, à déterminer entre les élus et les associations.
Merci à celles et à ceux qui ont participé, de près ou de loin, à ce travail qui permettra de ne pas oublier ces victimes de guerres, malgré la disparition de leurs lieux de travail.

 

Yves Voisin

Conseiller municipal

Vice président AERI Sarthe