Il y a 2 ans déjà, la mobilisation des parents et enseignants permettait de faire reculer l’Inspecteur d’Académie dans sa première tentative déguisée de fermeture du collège le Ronceray.

L’année dernière, l’Inspecteur académique s’employait de nouveau à ajouter un surcroît de difficulté en décidant la mise sous direction unique des collèges Ronceray - Anne Franck et les Sources.

La situation n’est donc pas nouvelle et mérite quelques éclairages actualisés.

Hier, jeudi 7 juin, l’Inspecteur académique a reçu une délégation composée de parents d’élèves et de personnels du collège (enseignants, CPE et infirmières) que j’ai accompagné, pour obtenir des réponses aux questions restées en suspens depuis la rentrée scolaire 2011.

Durant toute l’année, un seul principal a assumé la direction du Ronceray et des Sources. Ce dispositif a été officiellement reconduit pour la prochaine rentrée 2012 alors qu’il ne devait qu’être transitoire.

Autre point de discussion : le poste d’infirmière. L’Inspection d’Académie a prévu d’affecter ce poste, à la prochaine rentrée scolaire, non plus seulement au Ronceray, mais également au collège des Sources. Si cela devait se produire, ce serait en contradiction avec les textes du dispositif « ECLAIR1 » qui prévoit une infirmière par territoire ECLAIR, réunissant un collège et des écoles primaires. Ce périmètre n’a pas été modifié.

Sur la question des effectifs, nous constatons une baisse des effectifs en 6ème alors que ces derniers sont à niveau constant en CM2, dans les écoles du quartier.

En parallèle, nous constatons depuis deux ans de nombreuses demandes de dérogations des parents pour des inscriptions dans d’autres collèges de notre ville.

Comment est-il possible de contenir ces demandes de dérogations quand l’Education Nationale et le Conseil Général ne font qu’attiser l’inquiétude sur l’avenir de ce collège ?

Sur un site officiel de l’Education Nationale, il est écrit qu’« une réflexion est engagée pour déplacer ces effectifs [du Ronceray] sur un collège voisin ».

Comment un parent d’élève peut-il inscrire sereinement son enfant au Ronceray alors qu’aucune garantie sur la pérennité de ce collège ne lui est fournie ?

Face à cette situation, un préavis de grève a été déposé pour le 11 juin. Les élus Progressistes-Parti de Gauche de l’agglomération soutiennent l’action des parents et des enseignants.

Avec l’arrivée de la gauche au pouvoir, nous espérons que la situation du Ronceray sera réexaminée et débouchera sur une issue favorable pour les parents d’élèves et les enseignants, ainsi que sur une situation bénéfique pour les élèves.

Maryse BERGER

Première adjointe au Maire du Mans

Représentante de la Ville du Mans au Conseil d’Administration du Ronceray

 

 1. « Ecoles, Collèges, et Lycées pour l’Ambition, l’Innovation et la Réussite » (ECLAIR)