Ce samedi 8 décembre, les rues du Lude ont résonné de la forte manifestation contre la fermeture de Candia et pour la défense des 192 emplois de cette usine. Au plus fort de l'après-midi, 600 manifestants et peut être plus étaient réunis dans le cortège.

A cela s'est ajoutée une forte implication des commerçants. La quasi-totalité des magasins sont demeurés fermés jusqu'au passage du cortège et avaient affiché l'appel à la manifestation signé par le syndicat de l'usine et du collectif de soutien ainsi qu'un message propre. Plusieurs commerçants se tenaient en outre devant leur boutique close et ont applaudi le cortège.

En fin de manifestation, des élus locaux et régionaux, des responsables syndicaux et le collectif de soutien ont pris la parole devant l'Hôtel de Ville.

Dans une démarche personnelle et inattendue, l'ancien directeur de l'usine est également intervenu pour tenir un propos digne et d'une grande force en affirmant sa solidarité avec les salariés de l'entreprise, et pour défendre un outil de travail "ultra moderne dont la qualité des productions - souvent à la pointe de l'industrie laitière - n'a jamais été mise en cause".

Tous ont dit attendre avec impatience l'expertise du cabinet Syndex commanditée par le comité central d'entreprise de Candia pour conforter l'exigence de la révision de la position de Candia et Sodiaal. Aucune raison de nature industrielle ne pouvant justifier cette casse et la liquidation du site du Lude.

La mobilisation dans les semaines à venir sera encore plus forte et le combat continu.