Une conférence de presse était organisée, le vendredi 12 avril, à l’initiative du groupe des élus Progressistes-Parti de Gauche de la Ville du Mans, pour ouvrir le débat sur l’axe programmatique des municipales de 2014.

S’il est encore trop tôt pour parler de constitution d’une liste autonome Front de Gauche, ou d’une liste de majorité alternative (FdG, EELV, gauche du PS) à la politique sociale-libérale du gouvernement, les bases des prochaines discussions sont pour le moins posées.

« Parce que, depuis que François HOLLANDE a renoncé à sa promesse d’affronter le monde de la finance, il existe deux lignes à gauche » a expliqué Patrice PERDEREAU. « En maintenant son cap, le gouvernement prépare un choc austéritaire pour les collectivités locales. Et le Parti de Gauche doit continuer à contester ce choix. »

A ceci s’ajoute l’inquiétude exprimée par Maryse BERGER vis-à-vis de la baisse des dotations d’Etat programmée dès 2014. Baisse qui ne pourra être compensée par la fiscalité locale qui pèse pour beaucoup sur les ménages.

Les élus Progressistes - Parti de Gauche n’accepteront la ligne qui consisterait à opérer des choix ayant pour conséquence un recul du niveau des services publics rendus à la population. Bien au contraire !

Avec l’eau, les maisons de retraite, les crèches, les parkings…La population du Mans a la chance de disposer de nombreux services publics qui doivent être maintenus et même enrichis par d’autres, tels que les centres municipaux de santé pour palier la baisse du nombre de médecins généralistes dans certains de nos quartiers.

Place désormais à la discussion dans le but d’obtenir des éléments concrets permettant de prendre une décision d’ici la fin du mois de juin.

 

 

 


L'Actu Vue Par Patrice Perdereau (Front de... par lmtvsarthe-wizdeo