Ce lundi, devant la Préfecture, nous étions 200 personnes à avoir répondu à l'appel de Réseau Education Sans Frontières (RESF) pour protester contre la décision du Préfet de la Sarthe de ne plus assurer l'hébergement de la petite Agime, 11 ans, et de sa famille. La décision du Préfet a eu pour conséquences de jeter cette petite fille dans la rue où elle n'a pas eu d'autres choix que de dormir en gare du Mans deux nuits de suite, ceci en total contradiction avec les Conventions internationales ratifiées par le France.

  Près de 200 personnes se sont rassemblées devant la préfecture, ce lundi, en soutien à la famille albanaise expulsée.                                                            

Scolarisée à l'école Jean Macé depuis novembre 2012, la petite Agime a heureusement bénéficié de la mobilisation et de la solidarité des enseignants qui lui ont permis de retrouver une chambre d'hôtel.

Cette histoire n'est pas sans rappeler la politique de Sarkozy, ce dont on se croyait débarrassé ! Il est inacceptable de voir l'Etat ne pas respecter le droit à l'hébergement d'urgence, et encore plus de prendre une décision aux conséquences désastreuses. Nous n'avons pas voté Hollande au 2nd tour des Présidentielles pour éjecter Sarkozy et sa politique d'immigration inhumaine pour la retrouver sous un gouvernement de gauche qui plus est.

Nous soutenons le combat que mène RESF pour offrir de la stabilité et un toit à la petite Agime et sa famille.