Le juge des référés saisis en urgence a condamné hier, sur le fond et sur la forme, l'Etat et son représentant en Sarthe le Préfet.

La manoeuvre dilatoire, de dernière minute, qui a consisté à proposer un logement à une cinquantaine de km du Mans, empêchant la poursuite de la scolarisation a été déjouée.

C'est un jugement important qui s'est appuyé sur une mobilisation forte. D'abord des enseignants et des parents d'élèves de l'école, puis au delà de RESF de tout ceux et celles qui ne sont pas prêts accepter l'inacceptable. Plusieurs centaines de personnes ont participé aux divers rassemblements. En 48H, plus de 600 ont signé la pétition.

Un grand merci à toutes celles et ceux qui par leur témoignage et leur engagement ont permis de bloquer l'inacceptable

NON "l'impensable ne peut pas devenir possible". NON, il n'est pas acceptable qu'en 2013, en France, dans une des plus grandes  puissances économiques, des familles, des enfants se voient contraintes de dormir dans la rue.

OUI, Toute personne en détresse quel que soit son statut juridique à droit à un dispositif d'hébergement d'urgence.