Communiqué de presse - Parti de Gauche 72

     Le Mans, le vendredi 7 juin 2013 

 

Hommage au socialisme

 

Le décès de Pierre Mauroy vient rappeler ce que la gauche au pouvoir était capable de faire : mettre en œuvre les revendications du mouvement ouvrier, du monde du travail et de la société.

Grâce à cette ambition, inscrite dans le Programme Commun, P. Mauroy a pu rassembler toute la gauche dans son gouvernement, tenant ainsi la dragée haute au patronat.

Le résultat est encore là sous nos yeux, en lambeaux hélas ou en sursis : la retraite à 60 ans, la baisse du temps de travail sans perte de salaire, l’augmentation du SMIC de 25 %, la 5ème semaine de congés payé, les lois Auroux, l’ISF, la nationalisation des banques et de 30 % de l’industrie… voilà ce que le socialisme républicain a pu ou pourrait faire, aux antipodes de l’ANI ou de la loi bancaire !  Ah, les pigeons volaient bas !

Alors bien sûr, les solfériniens vont s’appliquer à parler aussi du « courage de la rigueur » pour mieux occulter un socialisme enraciné dans le monde du travail, mais aussi et surtout pour mieux coller à leur agenda de la compétitivité des salariés français et du détricotage de l’œuvre du gouvernement de Pierre Mauroy.

En rendant hommage à Pierre Mauroy, nous voulons rendre hommage à ce socialisme enraciné dans le monde du travail et capable ainsi de transformations sociales.

  

Patrice PERDEREAU

Pour le Parti de Gauche 72