Communiqué de presse – Groupe des Elu-e-s Progressistes

Parti de Gauche de la Ville du Mans

                                                                                Le Mans, le mardi 11 juin 2013

 

Au sujet des tarifs TGV sur la ligne Le Mans Paris

 


                            



Depuis longtemps, les usagers du TGV, leurs associations de défense et les élus de la Sarthe s’inquiètent des prix TGV pratiqués par la SNCF, entre Paris et Le Mans, dont les tarifs au kilomètre sont les plus élevés de France.

Quand un trajet aller Paris-Le Mans coûte à l’usager 20 centimes du kilomètre au tarif de base, un Paris-Lille 19 centimes, un trajet Paris-Marseille ne revient seulement qu’à 12 centimes.

La différenciation des tarifs selon le moment de circulation et le niveau de fréquentation de la ligne, ou encore selon le critère dit « origine destination » ne font qu’accroitre l’incompréhension des voyageurs manceaux et sarthois, en plus de contraindre fortement leur accès aux transports ferroviaires, pourtant encouragé par la Région des Pays de la Loire comme mode de transport écologique et outil d’aménagement du territoire ligérien.

Nous savons qu’aujourd’hui, de plus en plus d’usagers potentiels de la SNCF, en particuliers les plus jeunes, sont obligés d’utiliser des sites de covoiturages pour se déplacer à un tarif accessible.

Selon le kilomètre parcouru, le critère dit « origine destination » accorde notamment un tarif plus avantageux aux personnes voyageant entre Paris et Rennes ou Nantes, qu’aux personnes voyageant entre Paris et Le Mans.

Or, l’article 14, modifié par décret n° 94-606 du 21 juillet 1994, dispose que les prix payés par les usagers des services nationaux sont fixés par le SNCF en application d’un « tarif de base général » correspondant au prix du voyage en seconde classe, et de « tarifs de base particuliers » applicables sur certaines relations qui présentent des avantages particuliers de rapidité et de confort, ou qui sont soumises à une forte concurrence de la part d’autres modes de transport.

Sur les tarifs des TGV circulant entre Paris et le Grand Ouest, le tarif payé par les usagers empruntant le tronçon Paris-Le Mans pourrait ne pas respecter les règles, et l’Etat, garant des équilibres entre les grandes villes, entre département et régions, doit vérifier la bonne application de ces règles.

S’appuyant sur un constat identique pour la ligne Lille-Paris, le Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais a saisi les tribunaux et le Conseil Constitutionnel pour leur demander d’arbitrer ce dossier et a obtenu gain de cause.

Etant donné que la Région dispose des compétences transports, vu le précédent s’agissant de la Région Nord-Pas-de-Calais, Patrice PERDEREAU, pour le groupe des élus Progressistes-Parti de Gauche du Mans, a sollicité le Président de la Région des Pays de la Loire afin qu’il se saisisse de ce dossier et agisse auprès de l’Etat pour un rééquilibrage tarifaire en faveur des usagers sarthois.

 

Patrice PERDEREAU

Adjoint au Maire du Mans,

Co-président du groupe des élus Progressistes - Parti de Gauche du Mans