Communiqué de presse – Groupe des Elu-e-s Progressistes

Parti de Gauche de la Ville du Mans

 

Le Mans, le mercredi 3 juillet 2013

 

 

Vidéosurveillance : le scénario était masqué !

 

 

La délibération que le Conseil Municipal avait adoptée, malgré notre opposition, était claire : un système de vidéosurveillance avec enregistrement des images sans exploitation en temps réel par la collectivité, une utilisation desimages dans le cadre d’une enquête judiciaire déclenchée, et un fonctionnement des caméras entre 21 h et 7 h uniquement.

Nous avions dis et redis que la pente naturelle de la vidéosurveillance était son extension géographique et technique.

Force est de constater que les révélations du commissaire Carabin montrent que ces conditions n’ont pas été respectées et que la Police Nationale agit en dehors du cadre validé par le Conseil municipal, avec l’aval du Préfet de la Sarthe. Enfin, la Ville et la Préfecture travaillaient déjà à l’écriture d’une convention proposant d’aller au-delà du dispositif adopté.

Le comité de suivi sur la vidéosurveillance a proposé d’aller dans ce sens en commençant à définir les contours d’un dispositif ressemblant davantage à un système de télésurveillance que de vidéosurveillance.

Nous n’avons pas voté en faveur de cette proposition et demandons, en l’attente qu’un Conseil municipal délibère sur ce point, qu’on se tienne à ce dispositif initial, sans visionnage en direct des images par le commissariat.

Le groupe des élus Progressistes - Parti de Gauche de l’agglomération mancelle demande le report de ce Conseil Municipal spécifique au mois de septembre.

  

Patrice PERDEREAU

Pour le groupe des élus Progressistes- Parti de Gauche de l’agglomération mancelle