Une nouvelle fois, je n’ai pas été déçu et ma curiosité en a eu plein la mirette lors de la nouvelle Nuit des chercheurs. C’était la 4ème édition ce vendredi au Carré Plantagenêt.

Tout d'abord, le lieu est très sympa et il a aussi permis de montrer pour la première fois les travaux de recherche réalisés sur nos collections archéologiques. Dès l’entrée, les organisateurs ont donné le ton de la vulgarisation intelligente, à portée de tous, en invitant le journal de Spirou à croquer les travaux du laboratoire d’acoustique de l’Université.

Tout était nouveau et très pédagogique.

Les chercheurs de l’Université du Maine ont vraiment réussi ce rendez-vous avec les profanes pour exposer leurs travaux et les enjeux concrets pour notre quotidien qu'ils représentent.

Pas moins de 600 personnes se sont déplacées et ont assisté à plusieurs animations, expositions et projections télévisuelles.

L’intérêt populaire pour cet évènement ne cesse de se confirmer d’année en année, les visiteurs appréciant la vulgarisation des travaux menés ainsi que la dimension ludique qui est proposée.

Cette Nuit des chercheurs a de nouveau été un succès qui à n’en pas douter continuera de l'être dans les années à venir, la passerelle étant créée entre les laboratoires scientifiques et les néophytes.

C’est un rendez-vous essentiel pour développer le goût de la science et entretenir le débat sur ses finalités au sein de la société. Un moment hautement citoyen.

Bravo…